R-Line - Discussions / FAQ

Nous reportons ici quelques éléments de discussion intéressants repérés sur le forum de galerie-photo.

!

Arca-Swiss Rm3di : un avis d'utilisateur

Article de galerie-photo : Arca-Swiss Rm3di : un avis d'utilisateur.

 

Pourrai-je adapter mes optiques 4x5" sur ma nouvelle R-line ?

Euh ... le problème n'est effectivement pas de remonter ces optiques en les calibrant à l'infini, soit sur une rampe de chez Alpa soit sur la monture Arca Swiss série R-line (une seule rampe hélicoïdale pour tous les objectifs chez A/S, incluse dans le boîtier). Le problème est de savoir si la qualité d'image avec une optique initialement optimisée pour des cercles-image dépassant 200 mm passe la rampe de ces 65 Mpix sur un cercle de 70 mm seulement !

Si Schneidenstock en sont déjà à la deuxième ou troisième génération d'optiques de chambre "numériques" c'est parce qu'il faut reprendre toute l'optimisation. Ce qui ne veut pas dire qu'aucune optique de haut de gamme prévue pour le 6x9 ou le 4x5 pouces ne soit acceptable. Le problème est subtil et la réponse mérite d'être nuancée.

Disons que certaines optiques prévues pour le 4x5 pouces sur film pourraient certainement fonctionner de façon acceptable devant un dos 65 Mpix, la question est d'identifier lesquelles, mais très probablement pour tout ce qui est plus court que 75 mm de focale il vaut mieux passer à des optiques récemment recalculées de chez Schneidenstock. Surtout les grand angulaires d'architecture genre 28 ou 35 de focale.

Parmi les optiques "à film" qui devraient s'en tirer honorablement je verrais bien l'apo sironar S de 100, les apo-grandagons "classiques-film" de 45 et 55 mais ce sont plus des optiques pour le 6x9...

Sans doute un 135 ou un 150 classique 6 lentilles / 75° donnera des images correctes, mais ça commence à faire une très longue focale pour un dos de 70 mm de diagonale.

Très probablement l'apo macro sironar de 120 'pour film' devrait avoir un intérêt ; sachant que les optiques symétriques comme le Zeiss makro planar de 120 fonctionnement parfaitement dans leur domaine d'application (proxiphoto) avec un dos 22 Mpix. Avec un 65 Mpix, je crains qu'il ne faille tout ré-examiner au cas par cas. (...)

 Emmanuel Bigler sur le forum de galerie-photo (22/01/2013)

 

Ce serait très intéressant de voir ce que donne un apo-ronar de 150 devant un dos de 65Mpix. Sauf que le constructeur recommandait f/22 pour cette optique... diaph en principe "interdit" devant tout capteur avec des pixels plus serrés que 10 microns. Selon les specifications du constructeur le pas de grille du P65 est de 6 microns (53,9 mm /8992 pixels) Donc aucune période plus fine que 12 microns dans l'image optique analogique n'est détectée. Autrement dit, si je dois fermer à f/22, où c'est l'optique qui bloque tout ce qui est plus fin que 22 microns de période, à 2 pixels par période, autant prendre un dos 22 Mpix avec des bons gros pixels confortables.

L'avantage c'est qu'avec un tel dos au pas de grille de 6 microns, les filtres anti-moiré appartiennent au passé, on peut les voir comme une relique des temps anciens, à mettre au musée folklorique des pixels du début du XXIe siècle. C'est la diffraction par l'optique elle-même qui va tuer tous les moirés ! Un rêve enfin réalisé ! Et on n'a pas parlé des dos 80 Mpix… (...)

Emmanuel Bigler sur le forum de galerie-photo (22/01/2013)

 

Arca-Swiss et la concurrence

Rotaslide possible et bascule à toute les focales sur L'ARCA RM3D...
Ce fut la raison de mon choix, et je ne regrette rien !

pour les optiques, quelques tests...
- un Apo Symmar L 120 est à la traîne par rapport à un apo sironar digital 90 !
- un apo sironar S 150 s'en sort très bien !
- un apo macro 120 est très très proche d'un Apo Macro digital 120 !
PS : j'hésite à revendre mon 35xl monté Arca R... très bonne optique... mais depuis que j'ai un 28 et un 45, je ne l'utilise quasiment plus ! (...)
David Giancatarina sur le forum de galerie-photo (22/01/2013)

 

Là où Alpa utilise les rampes de mise au point standard, Arca fait cela :
Au cours du développement de l'appareil Rm3D les ingénieurs d'Arca-Swiss ont décidé d'intégrer au corps de l'appareil un système d'assistance à la mise au point systématiquement implanté dans la monture hélicoïdale intégrée à l'appareil. Cette monture hélicoïdale, gigantesque, est 10 fois plus précises que les montures hélicoïdales traditionnelles vendues par les opticiens et permet des réglages de mise au point d'une justesse inouïe ; le capteur intégré est un mouchard qui indique exactement la position de la bague de monture au module additionnel, qui affiche la distance de mise au point en mètres. Si vous ne possédez pas le e-module, des chiffres gravés sur la bague vous donnent visuellement cette position. Une table personnalisée à chaque objectif calibré, vous permet d'ajuster votre réglage exactement pour l’objectif donné en calibration.

Même pas besoin ni de les voir, ni de voir les résultats, ni de connaître des gens qui et qui.

Il est très simple de comprendre qu'Arca a compris la problématique numérique et propose une vraie solution, et qu'Alpa ne fait que sauter dans un train en marche sans se poser de question.

Autrement certains s'amusent à monter des dos sur sur des machines cheap type Holga et il faut le dire, ils ont des images, et ils arrivent à les vendre, c'est pas beau la vie.

Henri Gaud sur le forum de galerie-photo (23/01/2013)

 

Je n'arrive pas à monter ma Factum sur mon étau !

Contribution de Frédéric.

Description du problème :

J’ai tenté les deux techniques :
La 1ière : introduction de la plaque “en tiroir” et les deux ergots bloquent l’introduction de la base de la FACTUM
La 2ième : introduction de la plaque “par basculement”, mais l’écart est trop faible et empêche l’insertion de la base de la FACTUM.
J’ai tenté de desserrer (préconisation formulée sur site US), mais le schéma communiqué montre effectivement une attache rapide Fliplock mais sans les deux ergots. Mais quoiqu’il en soit, par basculement, j’ai desserré en tournant une molette en laiton (ou cuivre) crantée l’étau de resserrement; en ce cas, j’étais parvenu à insérer la base de la FACTUM mais le serrage était devenu totalement trop ample, de telle sorte que je ne serrais plus rien. En outre, une autre difficulté était apparue en ce que il n’existe pas de contre écrou de serrage, et tout l’attache rapide FLIPLOCK s’est complètement “disloquée”. J’ai dû la remonter et ai mis 2 heures et demi ..... Bref, en théorie cette technique devrait marcher, mais en pratique l’absence de contre écrou en tournant la mollette de desserrage dureté de la mollette rend cette possibilité très difficile d’autant que le serrage devient par suite trop lâche. En conclusion, il faudrait pouvoir enlever ces deux ergots chromés, qui servent de butoir d’arrêt. Je pense qu’ARCA a voulu mettre une double protection, mais en fait cela se révéler contre productif en sortie.

Dommage qu’il y ait ces deux ergots “chromés”, car leur système est ingénieux (serrage efficace et rapide), mais cela ne permet que d’insérer la RM3Di et RL3Di avec l’embase large (sur rainures du haut), mais en aucune façon la FACTUM sur rainure du bas (par glissement empêché par les deux ergots ou par basculement nécessitant de tourner la molette en laiton mais le serrage devient trop lâche avec le risque de trop desserrer la Fliplock laquelle peut se disloquer entièrement en l’absence de contre écrou...)

Les acheteurs qui vous ont contacté ont fait le même constat que celui que j’ai fait. Ils ont été bloqué par les deux ergots ou tétons chromés , qui théoriquement devraient servir de double sécurité, mais en fait comme l’on ne peut pas insérer par basculement, rendent le système totalement inopérant avec la base étroite de la FACTUM.

Solution :

Je vous envoie le lien du fonctionnement d’une video trouvée sur site US expliquant sur un produit (qui ne comportait pas d’ergots ou téton) le fonctionnement de plusieurs Monoball fix (système classic et système Fliplock). Lien Video US : http://www.youtube.com/watch?v=AeAkoJhOFf0&list=PLE46F8F0993BC153D#t=202  

Sur le site du représentant US, ce dernier expliquait à une américaine qu’il convenait de tourner la molette sous la fliplock pour ajuster l’écart de cette dernière aux fins de permettre l’insertion de l’ambase sur les 1ières rainures. Cettee personne aussi était confrontée aux deux ergots qui bloquaient l’insertion par glissement , mais aussi par basculement.

Sur la vidéo transmise les deux modes d’insertions sont possibles : par glissement ou par basculement.

Avec les deux ergots ou tétons, seul le mode d’insertion par basculement est désormais possible sur la FLIPLOCK. Pour l’insertion il convient de procéder en deux temps (mais ce n’est expliqué nulle part) :

1er temps : l’on appuie et pousse le petit bouton chromé rond sur le levier noir dans le sens de la fliplock : le levier se met à la perpendiculaire de la fliplock. Au travers de cette démarche, l’on peut insérer la RM3Di et RL3Di à embase large sur les rainures du haut par glissement, mais en aucune façon la FACTUM sur les rainures du bas par glissement (qui est empêché par les deux ergots), ou par basculement (impossible car l’écart est trop faible pour permettre le basculement et si l’on tourne la molette se trouvant sous la fliplock l’on risque
- a) d’avoir un écart beaucoup trop grand et le serrage est totalement inopérant
- b) d’avoir en prime une dislocation de la fliplock (deux à trois heures de temps pour la remonter car il faudrait trois mains compte tenu de la présence des ressorts dans la structure de la fliplock).

2ième temps : et c’est là que l’on ne trouve nulle part l’explication qui énerve bien des gens, dans le sens longitudinal à gauche du levier l’on a une tige en métal torsadé : il convient de tirer légèrement en arrière dans le sens fliplock bouton situé sur le levier permettant au levier de passer de 90 degré à 180 degré par rapport à l’axe de la fliplock : cette manipulation permet un 2ième desserrage des rainures du bas permettant maintenant l’insertion par basculement de l’embase étroite de la FACTUM. Une fois cette dernière insérée par basculement (l’insertion par glissement étant impossible), il convient de repousser doucement le levier, lequel repasse de 180 degré à 90 degré, et d'effectuer une deuxième pression en poussée du levier lequel repasse de 90 degré à 0 degré pour avoir un serrage complet et ferme.

Je vois "double" avec mon viseur Reflex 6x9

Quand je vise avec le Reflex 6x9, à un moment j'ai l'impression de voir 2 images superposées et non plus une seule. Que se passe-t-il ?

C'est un phénomène courant connu sur un grand nombre de matériels comparables. Sur ce type de système optique, du fait du rapprochement des lentilles grossissantes du miroir réflecteur, l’œil directeur a tendance à “prendre le dessus” de telle sorte que le phénomène observé d’une double formation de l’image est parfaitement compréhensible. Aux fins d’avoir une bonne focalisation avec les deux yeux il convient de faire quelques exercices de focalisation en rapprochant son doigt de son nez. Au bout de quelques “exercices” on reprend le viseur reflex en ayant enfin une image unique dans le viseur avec un champ de vision intégral de la partie droite et gauche du dépoli.

Ma plaque "compatible" Arca-Swiss n'est pas compatible !

Problème : J'ai acheté une plaque Bidule-Truc. Bidule-Truc annonçait fièrement sa compatibilité Arca-Swiss. Du coup j'ai acheté la rotule Arca-Swiss Monoballfix dont je rêvais depuis des années. Or ma plaque ne semble pas convenir à ma rotule. Pourquoi ? Que fait Arca-Swiss ? Ils ne sont pas compatibles Arca-Swiss ? Ils exagèrent !

Un grand nombre de petits fabricants suivent le succès d'Arca-Swiss et se déclarent "compatibles" Arca-Swiss. Cette "compatibilité" concerne la largeur des plaques que peuvent accepter les rotules. Dans les faits, ces plaques ont des dimensions souvent très différentes les unes et les autres et nous ne saurons trop conseiller de rester entièrement dans le système Arca-Swiss. Toutefois, si vous possédez déjà un système non-Arca-Swiss soit-disant "compatible" et que vous désirez acheter une rotule Arca-Swiss, il vous faut impérativement investir dans une rotule munie d'un étau Classic (à vis). Le système à vis garantit que la plaque exotique sera acceptée même si sa largeur n'est pas tout à fait conforme. Evitez absolument tout système MonoballFix ou Fliplock en cas d'utilisation avec des plaques "compatibles". Votre étau Fliplock pourrait par exemple être détérioré dès la première utilisation !

Un document non officiel dresse un tableau des compatibilités entre marques... on y voit que c'est un monde dans lequel il faut avancer avec la plus grande prudence : http://www.afximages.com/stuff/arca-plates-xref.html .

Rappelons enfin les avantages du système Monoballfix sur le vieux système Classic :
- Sécurité : 2 tétons en bout de plaque empêche tout basculement intempestif de l'appareil hors de la plaque en cours de glissement. Le système Classic n'a pas de tétons.
- Portabilité : système plus léger et plus petit, attache moins lourde que l'attache Classic.
- Economie : les versions d'accessoires de système Monoballfix sont moins coûteuses chez Arca-Swiss que les versions d'accessoires de système Classic.
- Mise en place rapide : si vous achetez un système Classic, la bi-compatibilité fait que l'étau est à 2 mâchoires. Du coup la rapidité de la prise est souvent perturbée parce que vous engagez la plaque d'un côté et mal de l'autre, en travers de l'un des tiroirs à l'autre. Le geste devient tâtonnement et on peut s'énerver un peu... D'expérience c'est un problème réellement important.
- De façon générale, à long terme, un système mono-marque revient moins cher, accepte plus facilement tous les accessoires à venir et permet des développements plus faciles.
- Arca-Swiss développe à peu près exclusivement désormais sa gamme à partir du système Monoballfix